The Streets of Harlem


Blog / dimanche, mars 18th, 2018

Here we are. Au 156 W 132nd Street. Notre maison pour ces quatre prochains mois. Dans une rue calme entre deux très longues avenues : Adam Clayton Powell Jr Boulevard et Lenox Avenue. L’appartement (habituellement occupé par une famille de cinq), situé sur deux étages, est lumineux, et comme il donne principalement sur cour il est étonnamment calme.

« Notre » maison (2e étage)
La 132e rue, sous la neige provoquée par Toby, le 3e ouragan depuis notre arrivée…
Les toits de Harlem, vus du nôtre

Depuis presque quinze jours nous arpentons donc ce quartier de Harlem, empruntant régulièrement un chemin différent pour aller et rentrer de Columbia, promenade de 20-25 minutes (selon le froid!) où nous longeons les chaînes habituelles de fast food, de vêtements, de téléphonie, les centres de sport, le fameux Apollo Theater  mais aussi (et surtout !) beaucoup de cafés (mention spéciale au Harlem Shake,  et à sa serveuse francophone, ainsi qu’à la suite encore inexplorée de cafés qui jouxtent Columbia au croisement de la 125th rue et de l’Amsterdam Avenue), quelques restaurants, des salons de coiffure afro, un étrange (pour ne pas dire effrayant) centre de chirurgie esthétique, et un cordonnier pour se faire cirer ses chaussures… comme dans les films, et un petit cinéma.

Harlem Shake’s Wall of Fame
Salon de coiffure, Harlem
Maysles Documentary Center

Nous passons aussi bien devant des rangées de maisons old style et plutôt charmantes de l’extérieur, en brique rouge, que des cités d’immeubles de trente étages, un peu déshéritées. Car oui, c’est plutôt pauvre, et sans doute que j’en reparlerai dans un prochain post. Et en même temps, comme pour Paris et d’autres grandes villes, ça a commencé à devenir « bobo », mais de manière un peu aléatoire et désorganisée.

Immeubles en brique, Lenox Avenue
Lenox Avenue

Last but not least, nous avons arrêté de compter les églises que nous avons croisées : certaines paraissent minuscules, flanquées entre deux maisons dans une rue résidentielle, d’autres se détachent, imposantes, sur les grandes avenues. Dimanche dernier nous avons assisté à notre premier gospel dans une église baptiste quelques blocs plus bas, sur la 116e rue, la First Corinthians Baptist Church après avoir fui l’armée de touristes qui faisait la queue devant l’église d’en face. Sans doute qu’un post de ce blog sera consacré à cette expérience sinon mystique, du moins un peu mystérieuse de ce dimanche matin, et à comment une « messe » peut alterner entre show, conférence et group therapy…et surtout réunir entre 200 et 300 personnes.

Je vais m’arrêter là pour ce pour ce premier post, qui n’en dit pas assez et pas assez bien, mais c’est mon premier donc j’espère que vous serez indulgent.e.s…

A venir, des billets sur la nourriture of course (pour ceux qui connaissent mon Parisien, je vous renvoie d’ores-et-déjà à son Instagram), la folie des prix (!), la musique, les bookshops, les balades près de l’East River et de Central Park, la vie intellectuelle, politique et économique (en tout cas de ce qu’on pourra en saisir en quatre mois) et bien sûr, le campus de Columbia et ses bibliothèques qui, fort heureusement, structurent nos journées… !

New York, Harlem, 18 mars 2018

2 réponses à « The Streets of Harlem »

  1. Merci pour ce blog qui nous permet de voyager avec vous et de partager vos aventures! Dans l’attente donc des prochaines nouvelles 🙂 en vous souhaitant de bien vous acclimater et de trouver vos repères … cela semble déjà très bien engagé d’après les premiers posts.

Répondre à Résidence nomade – Cityzen Girl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *